chiasme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien χιασμός, khiasmós (« croisement »), dérivé de la lettre grecque χ.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
chiasme chiasmes
\kjasm\
Chiasme des nerfs optiques

chiasme \kjasm\ masculin

  1. (Rhétorique) Figure de style qui consiste à placer deux groupes de mots dans un ordre inversé :
    • […] mieux vaut une vérité de droite qu'une erreur de gauche. Ce chiasme du préférable n'est pas du cru d'Onfray. — (Jacques-Alain Miller. « Mais pourquoi s'en prend-il aux papous? », Le Point, n° 2218, p. 59, 12 mars 2015) Note : À noter qu'il ne s'agit pas ici d'un chiasme (forme ABBA) mais d'un parallélisme (forme ABAB)
    • Le chiasme est une figure très belle qui prouve que les Dupondt sont une créature de la syntaxe. On les prend pour des imbéciles notoires, mais en fait, ce sont des personnages qui ont recours à une syntaxe alambiquée et codée pour déjouer l’ennemi. — (Le capitaine Haddock et les Dupondt : à chaque personnage son langage Albert Algoud sur France culture le 28 septembre 2016)
  2. Croix mise en marge des manuscrits, en forme de χ, et indiquant un passage désapprouvé.
  3. (Anatomie) Lieu d’entrecroisement des nerfs optiques sur le corps de l’os sphénoïde.

Notes[modifier]

Exemples de chiasmes

  • Il chante aujourd'hui, demain pleurera-t-il ?
  • Bonnet blanc, blanc bonnet.
  • Il faut manger pour vivre, et non pas vivre pour manger
  • Le médecin ne reproche pas à l'homme qui souffre d'un >ictère> d'avoir la peau jaune ni de tousser à celui qui a une bronchite. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 375)

Variantes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]