classificateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De classification.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
classificateur classificateurs
\kla.si.fi.ka.tœʁ\

classificateur \kla.si.fi.ka.tœʁ\ masculin

  1. (Didactique) Auteur de classifications.
    • Il ne faut pas oublier l’Italien C. Émery, grand classificateur qui s’est consacré au travail ingrat, aride, mais nécessaire qui consiste à établir le signalement détaillé et technique, la fiche myrmécologique, si l’on peut dire, de la plupart des fourmis afin qu’on puisse les identifier sans erreur. — (Maurice Maeterlinck, La Vie des Fourmis, Paris : Bibliothèque Charpentier - Fasquelle Éditeurs, 1930, p. 18)
  2. (Grammaire) Mot ou morphème indiquant la classe d’un référent, utilisé dans certains contextes comme le compte, dans certaines langues, notamment en langues chinoises, en japonais, en langues tai-kadai et en langue des signes française. Par exemple, dans le groupe nominal en chinois 三个人 (sān gè rén), signifiant « trois hommes »,  (sān) signifie « trois »,  (rén) signifie « homme » et  () est un classificateur.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin classificateur
\kla.si.fi.ka.tœʁ\

classificateurs
\kla.si.fi.ka.tœʁ\
Féminin classificatrice
\kla.si.fi.ka.tʁis\
classificatrices
\kla.si.fi.ka.tʁis\

classificateur \kla.si.fi.ka.tœʁ\ masculin singulier

  1. Qualifie une autorité ou un processus qui effectue une classification.
    • Il serait donc vain de nier l'existence et les progrès des maladies mentales au XIXe siècle. Les psychiatres classificateurs de l'époque n'ont pas travaillé à enfermer des innocents. À partir des années 1800, la société est massivement pathogène. Et c'est normal. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 82)

Références[modifier le wikicode]