clouage de bec

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
clouage de bec clouages de bec
\klu.aʒ də bɛk\

clouage de bec \klu.aʒ də bɛk\ masculin

  1. (Familier) Action de clouer le bec de quelqu'un.
    • John. — Je n'ai pas entendu d'insultes, mais seulement un clouage de bec dont il ne me déplairait pas d'user de temps en temps. — (Georges de Cagliari, Fin de terre: théâtre, Edition de La Musaraigne, 2004, p. 39)
    • La littérature est-elle l'instrument du clouage de bec, l'arme de la finitude en ordre rangé, le vecteur de la limite ? Est-ce le but ? Je ne le crois pas. Au contraire. — (Mara Goyet, Jules Ferry et l'enfant sauvage: Sauver le collège, Flammarion, 2014)
    • Fargue et Jarry, laissée en pourliche l'allusion à Fausttroll, et déposée aux lieux la troisième partie du livre, ce qui requiert notamment la sollicitude collégiale ce sont les « clouages de bec de fausse érudition » (I, 7) et le modeste et pataphysique retrait que prend Daumal par rapport à son œuvre, en réalité écrite dans un univers supplémentaire par Aham Egomet (II, 20). — (Pascal Sigoda, René Daumal, L'Age d'Homme, 1993, p. 82)

Traductions[modifier le wikicode]