coaguler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIIe siècle) Verbe savant issu du latin coagulare qui a donné cailler en français.

Verbe [modifier]

coaguler \kɔ.a.gy.le\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se coaguler)

  1. (Chimie) (Médecine) Cailler, figer, faire qu’une chose liquide prenne de la consistance.
    • Les albumoses résultent de l'action des ferments digestifs sur les albumines vraies. Elles sont solubles dans l'eau, […], elles ne coagulent pas par la chaleur. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Le fil est coagulé par l'alcool, l'éther, l'acide acétique, l'ammoniaque et la glycérine. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • (Pronominal)Le sang défibriné est envoyé dans les cuves chauffées à la vapeur où il se coagule, l'albumine entrainant les globules. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.205)
    • (Figuré) (Plus rare)La droite et les modérés, coagulés par le ministère Méline, s'étaient violemment heurtés aux radicaux et aux socialistes faisant front commun. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]