colportage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1723) Dérivé de colporter avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
colportage colportages
\kɔl.pɔʁ.taʒ\

colportage \kɔl.pɔʁ.taʒ\ masculin

  1. Action de colporter.
    • M. Jules Simon, par une circulaire aux préfets, interdit le colportage de la pétition réclamant une intervention de la France en faveur du Saint-Siège, […]. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • (Figuré)Waldeck-Rousseau était trop supérieur pour jouer au jeu misérable des colportages de propos. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (Absolument) Action de colporter des imprimés, des estampes.
    • La loi sur le colportage. — La commission du colportage.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]