couleuvrine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) De couleuvre avec le suffixe -ine, en raison de la forme allongée de cet engin.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
couleuvrine couleuvrines
\ku.lœ.vʁin\

couleuvrine \ku.lœ.vʁin\ féminin

  1. Ancienne pièce d’artillerie plus longue que les canons employés alors.
    • Comme elle est calme et majestueuse la citadelle blanche, sur l'Oder, tandis que de toutes les embrasures les canons aboient contre la ville et le camp, et les couleuvrines dardent en sifflant leurs langues sur les eaux couleur de cuivre. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Il avait nom Jean de Montesclère; tenu pour le meilleur maître qui fût alors de son métier, il gouvernait une grosse couleuvrine qui causait grand dommage aux Anglais. — (Anatole France, Vie de Jeanne d'Arc, chap. 5: Le Siège d'Orléans, Paris : chez Calmann-Lévy, 1908, vol.1, p. 152)
  2. (Bourgogne) (Botanique) Nom vernaculaire de la renouée bistorte (Bistorta officinalis), un simple.
    • Sa faucille en main droite, la gauche protégée d’une mitaine, elle fonçait sur les traces des luzernes folles aussi sûrement qu’émouchet sur poulettes, séparant avec dextérité le trèfle de la couleuvrine, le sainfoin du mouron rouge. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 80)

Synonymes[modifier le wikicode]

renouée bistrote

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]