coxer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Peut-être de l’anglais coax, par dérision.

Verbe [modifier]

coxer \kɔk.se\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Argot) Arrêter, saisir sur le fait, en parlant d'un délinquant ou d'un criminel.
    • On va les « coxer »! fit le blanc. Et voilà le blanc et son homme qui se jettent à toutes jambes à travers la forêt. — (Albert Londres, Terre d’ébène : la traite des noirs, p. 173, Albin Michel, 1929)
    • On peut dire qu'on t’a « coxé » en douceur S.N.P. Hacene. […]. Tu as eu droit au grand cinéma. Le gars qui te laisse passer et soudain t’attrape par le cou en te faisant sentir le froid d’un poignard. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p. 165, France-Empire, 1963)
    • Il y avait là-bas un vieux crabe. Ils l’avaient coxé sur la frontière de Chine, au bout du monde. — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 68)
    • Et Louis XVI ? […]. Il en profite ? Non, il taille la route et se laisse coxer à Varennes. — (Vladimir Volkoff, Les humeurs de la mer : la leçon d’anatomie, p. 215, L’Âge d’Homme, 1980)
    • […] ce con de Jacques qui s’est fait coxer, à Moscou, à faire du trafic de Levi's. — (Jean-Bernard Pouy, Nous avons brûlé une sainte, Gallimard, 1984)
    • À vous tous, s’il n’a pas quitté Marseille, vous devriez arriver à le coxer dans la nuit. — (Gilbert Schlogel, Rage de flic, Fayard, 1995)

Synonymes[modifier]

→ voir arrêter.

Dérivés[modifier]