coxer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Peut-être de l’anglais coax, par dérision.

Verbe[modifier]

coxer \kɔk.se\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Argot) Arrêter, saisir sur le fait, en parlant d'un délinquant ou d'un criminel.
    • On va les « coxer »! fit le blanc. Et voilà le blanc et son homme qui se jettent à toutes jambes à travers la forêt. (Albert Londres, Terre d’ébène : la traite des noirs, p. 173, Albin Michel, 1929)
    • On peut dire qu'on t’a « coxé » en douceur S.N.P. Hacene. […]. Tu as eu droit au grand cinéma. Le gars qui te laisse passer et soudain t’attrape par le cou en te faisant sentir le froid d’un poignard. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p. 165, France-Empire, 1963)
    • Il y avait là-bas un vieux crabe. Ils l’avaient coxé sur la frontière de Chine, au bout du monde. (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 68)
    • Et Louis XVI ? […]. Il en profite ? Non, il taille la route et se laisse coxer à Varennes. (Vladimir Volkoff, Les humeurs de la mer : la leçon d’anatomie, p. 215, L’Âge d’Homme, 1980)
    • […] ce con de Jacques qui s’est fait coxer, à Moscou, à faire du trafic de Levi's. (Jean-Bernard Pouy, Nous avons brûlé une sainte, Gallimard, 1984)
    • À vous tous, s’il n’a pas quitté Marseille, vous devriez arriver à le coxer dans la nuit. (Gilbert Schlogel, Rage de flic, Fayard, 1995)

Synonymes[modifier]

→ voir arrêter.

Dérivés[modifier]