choper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : chopper

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) De chopper.

Verbe [modifier le wikicode]

choper \ʃɔ.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se choper)

  1. (Populaire) (France) Attraper ; recevoir.
    • Arthur (à Perceval) — Vous avez ramené les Clous de la Sainte-Croix ?
      Perceval — Les ramener ? Vous voulez que je chope le tétanos ou quoi ? Je les ai foutu en l’air.
      — (Alexandre Astier, Kaamelott, livre 3, épisode 39 : Les Clous de la Sainte-Croix, Éditions SW Télémaque, 2010)
    • […] : je venais de trouver l’accordage et le riff, j'ai commencé à jouer et Charlie a chopé le rythme en un clin d’œil, et on s'est dit : « Hé, ça swingue», et donc tout le monde avait la banane. — (Keith Richards & James Fox, Life, Robert Laffont, 2010, Bouquins/Segher, 2011)
    • Je la chope par la taille. — (San-Antonio, Bas les pattes!, Éditions Fleuve noir, 1954, chapitre XVII)
  2. (Familier) (France) Arrêter (quelqu’un).
    • Il s’est fait choper par les flics en sortant de chez lui.
    • « Hier, ils ont perquisitionné chez Benoît… Il n’était pas rentré, par chance, mais le copain qui l’attendait s’est fait choper. » — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 71)
  3. (Familier) (France) Voler (quelque chose à quelqu’un).
    • Je me suis fait choper mon blouson par un vieux filou.
  4. (Familier) (France) Aller chercher.
    • Ça te va si je viens te choper à la gare?
    • On va choper un sandwich dans le centre.
  5. (Familier) (France) Joindre (quelqu’un).
    • J’ai enfin réussi à le choper au téléphone.
    • Je voulais te choper hier soir sur le tchat, mais t’es parti avant…
  6. (Familier) (France) Renverser quelqu’un (lors d’un accident).
    • J’ai failli me faire choper par une voiture hier soir en rentrant du boulot.
  7. (Vulgaire) (France) Séduire (quelqu’un) ou faire l’amour (à quelqu’un).
    • Je vais choper en discothèque.
    • Elle joue les Bovary tous les jeudi en se faisant choper à l’hôtel par un minable qui lui soutire du fric.
  8. (Pronominal) (Populaire) (France) Attraper, recevoir quelque chose de fâcheux, contracter une maladie.
    • Dans une première vie, il habitait boulevard de Charonne dans le 11e arrondissement parisien, travaillait chez Loréal dans un service « où l’on manie le benzène et l’on se chope un cancer de la vessie. » — (Northmæn, l’agriculteur-brasseur-maire-viking [1])
    • Avec Labiche, il n’y a pas de rire du tout, c’est du tartignole tout cuit, des gugusses gigotants, un escalier pas rigolo d’un immeuble à se casser la margoulette, une rampe avantageuse à se choper une crampe, […]. — (Alain Lefèvre, La Fiancée de l’ange ou Les Possédés de Sens, L’Harmattan, 2004, page 106)
    • […] un type au dernier rang a un coup de sang, se chope une embolie et s’affale sur son siège […] — ( David McNeil, 28 boulevard des Capucines, Gallimard, 2012, collection Folio, page 11)
  9. (Pronominal) (Populaire) (France) En parlant de plusieurs personnes (deux au moins) Avoir une altercation, en venir aux mains.
    • Ils se sont chopés méchamment pour une histoire de vélo volé.

Synonymes[modifier le wikicode]

Attraper (1)
Arrêter quelqu’un (2)
→ voir arrêter.
Voler quelque chose (3)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]




Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes