faucher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin populaire falcare, du latin classique falx (« faux »).

Verbe [modifier]

Faucher manuellement. (1)

faucher \fo.ʃe\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Couper à la faux ou à la machine.
    • A ce compte, […], celui qui trouverait le moyen de faucher le blé sans gâter la paille, par une machine qui ferait l’ouvrage de dix moissonneurs, serait un homme de génie ? (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Déjà des inconnus fauchent les blés des champs allemands, qui, seuls, étaient restés debout, leurs maîtres s'étant enfuis. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il fauchait les touffes d’échaudures qui poussaient dans la pâture de derrière. (Daniel Bernier, Les terres meurtries, vol.2: Léona, Éditions l'Archipel, 2004)
  2. Coucher, abattre en parlant du vent, de la pluie etc.
    • Les blés ont été fauchés par la grêle.
  3. (Figuré) Abattre en grand nombre.
    • La mort fauche. Elle fauche à tort et à travers. Peu lui importe. Ceux qu’elle a visés, elle va les chercher là où ils semblent le plus en sécurité. (Jacques Mortane, La guerre des airs : Traqués par l’ennemi, p.69, Baudinière, 1929)
    • La mitraille fauchait des rangs entiers.
  4. Renverser, faire chuter quelqu'un volontairement ou non.
    • Il s’est fait faucher par une voiture. - Il devrait être expulsé, il l’a fauché pour l’empêcher de marquer!
  5. (Familier) Voler, dérober.

faucher intransitif

  1. Traîner en demi-rond une des jambes de devant, en parlant d’un cheval.
    • Ce cheval fauche, il a du se blesser.
  2. (Médecine) Avoir la démarche provoquée par certaines maladies.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « faucher [fo.ʃe] »

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]