coincer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

dérivé de coin avec le suffixe -er.

Verbe [modifier]

coincer \kwɛ̃.se\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se coincer)

  1. Enfoncer des coins pour écarter, fendre.
  2. Fixer avec des coins.
    • Coincer des rails.
  3. (Par extension) (Figuré) (Familier) Serrer dans un coin, dans un angle, dans un objet étroit, etc.
    • La victime, face contre terre, était coincée dans la ruelle du lit, fesses en l'air. Pas besoin d'être diplômé de la faculté Xavier-Bichat pour comprendre qu'il était raide mort. (Patrick de Funès, médecin malgré moi, 2008)
    • Évitez de « coincer » un pot dans un cache-pot étroit et profond, car l'eau d’arrosage risque de s’accumuler au fond sans que vous vous en rendiez compte. (Odile Koenig, Encyclopédie visuelle des plantes d'intérieur, Éditions Artémis, 2005, p. 47)
  4. (Par extension) (Figuré) (Cyclisme) Être dans l'impossibilité de poursuivre son effort.
    • Il a coincé dans la dernière montée.
  5. (Argot) Sentir mauvais.
    • Mais il coince ce fromage ! On dirait les coulisses de l'Alcazar ! (Christian Clavier dans Le Père Noël est une Ordure, Jean-Marie Poiré, 1982)
  6. (Pronominal) (Par extension) Se mettre dans l’impossibilité de se mouvoir.
    • Quelle ne fut pas notre malchance: le générateur de notre poste, qui est escamotable, […], se coinça sur son rail de sortie: […]. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  7. (Pronominal) (Par extension) (Familier) Se pincer.
    • Se coincer le doigt.

Synonymes[modifier]

Acte de justice
→ voir arrêter.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]