cupio

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’indo-européen commun *kuep [1] (« bouillir », « fumer ») → voir kypět en tchèque ; le latin est passé du sens concret au sens abstrait avec la métaphore « bouillir d’envie de… ».
Le radical indo-européen commun donne le sens concret de vapor (« fumée »).

Verbe [modifier le wikicode]

cupiō, infinitif : cupere, parfait : cupīvī, supin : cupītum \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Désirer, avoir envie de, souhaiter, convoiter.
    • Novas res cupere. — (Salluste. J. 70, 1)
      Aspirer à une révolution (désirer un changement politique).
    • Tibi dixi illum cupere' audiri.
      Je te dis qu’il voulait qu’on l’entendît.
    • (Infinitif de narration) Domum alius, alius agros cupere. — (Salluste. C. 11. 4)
      L’un convoitait une maison, l’autre des terres.
    • (Avec locatif) Quamquam domi cupio, opperiar. — (Plaute. Trin.)
      bien que j'aie envie de retourner chez moi, je vais attendre.
    • (Avec génitif archaïque) cupere alicujus. — (Plaute)
      être amoureux de quelqu’un.
  2. Demander à (en parlant des choses).
    • Asperiora vina rigari cupiunt. — (Pline, 17)
      les vins trop durs demandent à être coupés.
  3. S’intéresser à, être bien disposé pour, vouloir du bien à, être partial.
    • Cupere Helvetiis. — (Jules César)
      Porter intérêts aux Helvètes.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Composés[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]