cyclewoman

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1892) Faux anglicisme composé de cycle (« bicyclette, vélocipède ») et de l’anglais woman (« femme »), mot essentiellement utilisé dans les années 1890.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cyclewoman cyclewomen
\sikl.wu.man\ \sikl.wu.mɛn\
« Cyclewoman enfourchant une bicyclette à cadre d’homme avec une jupe-culotte Sandt et Laborde » — (Pour nos pédaleuses, Le Journal, 13/03/1897)

cyclewoman \sikl.wu.man\ féminin (pour un homme on dit : cycleman)

  1. (Faux anglicisme) (Désuet) Amatrice de bicyclette, cycliste.
    • — Où est votre carte de circulation en vélocipède ?
      — J’en ai une, monsieur l’agent, mais elle est chez moi.
      — Pour lors, que je vous dresse procès-verbal. Votre nom ?
      Mais tandis qu’il tirait son carnet de sa poche, la légère cyclewoman avait bondi sur sa bicyclette et s’éloignait à tours de pédales, en faisant un superbe pied de nez à l’agent qui hurlait comme un possédé.
      — (Nouvelles & Échos, Gil Blas, 26/04/1893, page 1)
    • La « jupe-culotte » de MM. Sandt et Laborde, grâce à un ingénieux système de « dessous » des plus commodes et des plus invisibles, permet en effet à la cyclewoman d’enfourcher aisément sa bicyclette de dame ou même sa bicyclette d’homme tout aussi facilement qu’avec l’horrible culotte, et, une fois à terre, la culotte se referme de telle sorte qu’il est impossible, impossible, entendez-vous ? de ne pas jurer que c’est la plus gracieuse et la plus impeccable des jupes. [...] La jupe et la culotte sont mortes... Vive la jupe-culotte ! — (Pierre Lafitte, En plein air : Enfin !, L’Écho de Paris, 21/01/1896, page 4)
    • Sur le trottoir extérieur, un couple descend de tandem, et, tandis que le jeune homme remet au chasseur sa machine, la jeune femme pénètre dans le restaurant, excitant ce mouvement de curiosité que ne manque jamais de produire l’entrée d’une nouvelle cyclewoman bien prise en son costume. — (Champeaubert, Bredouille, La Fin de siècle, 07/06/1896, page 2)
    • Voici un moyen infaillible pour entraîner les dames. Il suffit d’orner l’entraîneur d’un superbe diamant de Bluze. La cyclewoman, dès lors, ne connaît plus d’obstacle. — (Jaucourt, Un entraîneur automatique, Gil Blas, 24/09/1896, page 3)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir vélocewoman