dérouter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de route.

Verbe [modifier le wikicode]

dérouter \de.ʁu.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chasse) Égarer quelqu’un de sa route.
    • Il est expédient de bifurquer à faux pour dérouter les pillards qui braconnent les tenderies dès l'aube, avant le propriétaire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le cerf a dérouté les chiens.
  2. (Figuré) Empêcher quelque chose d’aboutir.
    • Dérouter les projets de quelqu’un.
  3. Déconcerter.
    • Il ne sait plus quel parti prendre, il est tout dérouté.
    • Je le suivais depuis un moment quand tout à coup, comme il arrive souvent dans ces existences déroutées, il changea brusquement de direction et d’idée, et en se retournant se trouva face à face avec moi. — (Alphonse Daudet, Avec trois cent mille francs, que m’a promis Girardin, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 161-162.)
    • Capestang bondissait, tantôt dans un angle d'où jaillissait un coup de rapière, tantôt à l'angle opposé, tantôt à plat ventre sur les dalles, se baissant, se relevant, portant ici un coup de poignard, parant là un coup d'épée, passant et repassant à travers le groupe dérouté. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  4. (Transport) Modifier l'itinéraire prévu, en parlant d'un moyen de transport.
    • Notre cap au compas étant le 70°, à 5h.53, nous nous déroutons jusqu'au 345° pour essayer de contourner un véritable mur de nuages […]. — (Jean Mermoz, Mes Vols, p.133, Flammarion, 1937)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]