en faire voir de toutes les couleurs

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de faire, voir et couleur.

Locution verbale [modifier le wikicode]

en faire voir de toutes les couleurs \ɑ̃ fɛʁ vwaʁ də tut lɛ kulœʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Faire subir à quelqu’un des épreuves, des désagréments de toutes sortes.
    • Il paraît qu’autrefois, pour employer la formule qui précède toutes les fables, un de leurs dieux ayant excité la colère du maître de tous les dieux, ce dernier le condamna à aller garder les troupeaux sur la terre, chez un affreux tyran qui lui en faisait voir de toutes les couleurs. — (Louis Jacolliot, Voyage au pays du hatschisch, E. Dentu, 1883, page 271)
    • Il fallait être fou pour épouser ces petites Parisiennes poussées trop vite qui, en robe courte, jouent déjà à l’amour, ont, dès qu’elles mettent le nez hors du couvent, l’instinct et la tentation de tout ce qui est défendu, n’aspirent à se marier qu’afin de connaître au galop le peu qu’elles ignorent, de jouir de la vie à outrance et d’en faire voir de toutes les couleurs à l’imbécile qui leur a livré son nom. — (René Maizeroy, La Première Pois, Dentu, 1887, page 6)
    • Ribadier. — Dieu sait qu’il lui en a fait voir de toutes les couleurs ! Quand je dis : "il lui en a fait voir", il lui en a fait et il ne les lui a pas fait voir ! Ah ! bien oui, il a fallu que cet imbécile de Robineau… — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte I, scène 11)
    • Oui certes, le lustre miroitant de la scène française m’en a fait voir de toutes les couleurs et je n’en laisse personne, en qualité ni en quantité, pour les souffrances d’amour-propre, et d’autres, que l’artiste de lettres endure, a toujours endurées et endurera sans fin dans « le métier affreux ». — (Émile Bergerat, Souvenirs d’un enfant de Paris, E. Fasquelle, vol. 4, 1913, page 339)
    • Poussés par le besoin qu’ont les plus forts d’affirmer leur suprématie physique, nous lui en faisions voir de toutes les couleurs. — (Daniel Guérin, Un jeune homme excentrique, Julliard, 1965, page 117)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « en faire voir de toutes les couleurs [Prononciation ?] »

Voir aussi[modifier le wikicode]