englober

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

englober \ɑ̃.glɔ.be\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Réunir plusieurs choses ou plusieurs personnes pour en former un tout.
    • Le pâturage fut clos à l'automne 1974 et divisé en 4 parcs englobant chacun une part de la zone herbacée, du secteur débroussaillable mécaniquement et de la friche non mécanisable. (Le groupement pastoral de Ventron, dans Pays, Paysans, Paysages dans les Vosges du sud, p.186, INRA/Éditions Quae, 1995)
    • Les apologistes de l'astrologie font flèche de tout bois et englobent dans leur cercle de supporteurs de nombreuses personnalités incluant Jung. Pourtant, ce dernier se défend clairement de donner sa caution à l'art astrologique : […]. (Les grands esprits manipulés par les astrologues, dans Le Québec sceptique, n°56, p.29, printemps 2005)
  2. Réunir une ou plusieurs choses à un tout déjà existant.
    • L’État national roumain, formé en 1859 par l’union de la Moldavie et de la Valachie et transformé en royaume depuis 1881, réussit enfin à englober dans sa structure toutes les provinces habitées majoritairement par des Roumains, en doublant presque sa surface géographique. (Ana-Maria Stan, Un exemple de rayonnement universitaire occidental en Europe centrale et orientale : étude de cas sur les enseignants français embauchés à l’université roumaine de Cluj après 1919, dans Les Cahiers de Framespa, n°6, 2010)
    • On comprend mieux l'acharnement avec lequel Sr Gallois voulait écarter les prétentions de la ville, si on sait qu'il croyait, en se référant à un arpentage effectué en 1629, que ce Bürgerwald englobait un tiers de la forêt indivise. (Madeleine Barbier, La forêt de Haguenau et les questions de propriété, dans La forêt dans tous ses états: de la préhistoire à nos jours, sous la direction de Jean-Pierre Chabin, ‎Association interuniversitaire de l'Est, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2005, p.209)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]