exemption

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin exemptio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
exemption exemptions
\ɛɡ.zɑ̃p.sjɔ̃\

exemption \ɛɡ.zɑ̃p.sjɔ̃\ féminin

  1. Droit, grâce, privilège qui exempte.
    • Exemption d’impôts, de service.
    • L’exemption de toutes charges publiques.
    • Autrefois on accordait, en certains cas, des lettres d’exemption.
  2. (Simplement) Dispense.
    • Il obtint une exemption du service militaire.
  3. (Figuré) État où l’on n’est pas sujet ou soumis à quelque chose, où l’on est délivré de quelque chose.
    • Et c’est aussi un vide de parole qui constitue l’écriture ; c’est de ce vide que partent les traits dont le Zen, dans l’exemption de tout sens, écrit les jardins, les gestes, les maisons, les bouquets, les visages, la violence. — (Roland Barthes, L’empire des signes, Éditions du Seuil, 2005, page 14)
  4. (Désuet) Billet de satisfaction qui était donné à un élève et qui pouvait lui servir de dispense en cas de punition.
    • On donnait au collège de Saint-Étienne, comme partout, des exemptions. Mon père avait le droit d’en distribuer ailleurs que dans sa classe, parce qu’il faisait tous les quinze jours une surveillance dans quelque étude ; il allait dans chacune à tour de rôle, et il pouvait infliger des punitions ou délivrer des récompenses. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin exemptio.

Nom commun [modifier le wikicode]

exemption (pluriel : exemptions)

  1. Exemption.

Synonymes[modifier le wikicode]