féal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : feal

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin fidelis (« fidèle »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin féal
\fe.al\
féaux
\fe.o\
Féminin féale
\fe.al\
féales
\fe.al\

féal \fe.al\ masculin

  1. (Désuet) Fidèle.
    • C’est un féal ami.
    • C’était un rude soufflet sur la joue des amés et féaux conseillers tenant cour de parlement. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
féal
\fe.al\
féaux
\fe.o\

féal \fe.al\ masculin (pour une femme on dit : féale)

  1. (Désuet) Ami fidèle.
    • Le même jour, le Gros du Maréchal faisait à ses féaux, les chefs du parti blanc, la même confidence avec la même conclusion. — (Louis Pergaud, Deux électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Mon paletot aussi devenait idéal : J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal  ; (Arthur Rimbaud, Ma Bohème, 1870)
  2. (Féodalité) Vassal.
    • En vertu de la « recommandation », les services rendus au suzerain valaient au féal protection et subsistance, que le suzerain fût un homme ou un dieu. — (Camille Sourdille, Hérodote et la religion de l’Égypte, Ernest Leroux, Éditeur, 1910, page 293)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]