faire fi de

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir faire, fi et de.

Locution verbale [modifier]

faire fi de \fɛʁ fi\ (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. (Vieilli) (Familier) Dédaigner, mépriser.
    • Admettre cette préséance, c'est léser l'esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, […] ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Faisant fi de toute règle statutaire, la commission d’investiture s’est dessaisie, ces derniers mois, au profit de Marine Le Pen en personne, et c’est donc la prusidente qui a désigné les 577 candidats. — (Jérôme Canard, Le Pen père fait payer un impair, Le Canard Enchaîné, 21 juin 2017, page 3)
  2. Ne pas tenir compte de. Dans certains usages de la locution, ne retient pas l'idée du mépris, par exemple de façon négligente, ou par convenance intéressée, et par extension sans connotation méprisante.
    • Il a fait fi de son jeune âge.
    • Il a fait fi des convenances.
    • Ils ont porté plainte devant la justice administrative en soulignant que la procédure faisait fi du RLP. — (Jean-Michel Thénard, Paris s’affiche encore avec Decaux, Le Canard Enchaîné, 25 octobre 2017, page 4)
Note[modifier]
On peut avoir elliptiquement :
Fi d’un honneur ainsi obtenu !

Traductions[modifier]

Références[modifier]