fraile

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIe siècle) Du latin fragilis (« qui se brise facilement »). Forme populaire.

Adjectif [modifier le wikicode]

fraile \Prononciation ?\

  1. Frêle.
    • En icest siecle nen at parfite amor ; La vide est fraile, n’i at durable onor, Ceste ledice revert a grant tristor. — (Vie de saint Alexis, édition de G. Paris, 1884)
    • Vielz est et frailes, ne portera mais armes, — (Le Couronnement de Louis, édition de Langlois, vers numéro 258, circa 1135)
  2. Débile.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Larousse, Dictionnaire de l’ancien français.

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’occitan fraire (« frère »)[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fraile
\ˈfɾaj.le\
frailes
\ˈfɾaj.les\

fraile \ˈfɾaj.le\ masculin

  1. (Religion) Moine.
    • Quien dice mal de Erasmo, o es fraile, o es asno. — (vieux proverbe espagnol)
      Qui dit du mal d’Érasme est un moine ou un âne.

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « fraile », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition