débile

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : debile

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin debilis (« mutilé, infirme, incapable »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
débile débiles
\de.bil\

débile \de.bil\ masculin et féminin identiques

  1. Faible, qui manque de forces, de vigueur.
    • Toute débile que j'étais, dit-elle, ou, pour dire la vérité, demi-morte, je montai à cheval pour aller avec mon mari rejoindre l'armée [...]. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • …il me semble aussi que c'est lui qui nous quitte et que je prends congé d'un mourant... Mais il y a des mois et des mois, me dit-on, qu'il semble ainsi près de mourir et que seule la ferveur entretient dans ce corps débile cette flamme près de s'éteindre. (André Gide, Ostrovski, en annexe de Retour de l’U.R.S.S., 1936)
  2. (Par extension) Qui a des faiblesses de santé, en parlant d'organes.
    • Avoir l’estomac débile, les jambes débiles.
  3. (Par extension) (Médecine) Qui est atteint dans sa raison.
    • Avoir le cerveau, l’esprit débile. (avoir l'esprit faible)
    • Être atteint de débilité mentale.

Dérivés[modifier]

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
débile débiles
\de.bil\

débile \de.bil\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Personne atteinte d’arriération, de débilité mentale.
    • Que des lois nouvelles leur donnent le moyen de mieux protéger les familles naufragées dont le père est devenu un énergumène, un débile mental ! (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) (Injurieux) Personne méprisable qui manque d’intelligence.
    • T’es un gros débile ! : tu es bête

Traductions[modifier]

Références[modifier]