gauler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De gaule.

Verbe [modifier]

gauler \go.le\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Battre un arbre avec une gaule pour en faire tomber le fruit.
    • On ne doit point gauler les arbres ni les secouer; tout au plus peut-on user modérément de ce dernier moyen vers la fin de la récolte. Les. prunes seront soigneusement ramassées tous les jours ou tous les deux jours , suivant le besoin : […]. (A. G. de Raigniac, Instruction sur la culture du prunier de Robe de Sergent et la préparation de son fruit, Agen : chez P. Noubel, 1822, p. 28)
  2. (Par extension) Faire tomber, attraper les fruits avec cette technique.
    • Il n'y avait plus qu'a faucher le blé noir, arracher les pommes de terre et gauler noix et châtaignes ; de ceci les gamins se chargeaient le jeudi et le dimanche, pour se distraire. (Henri Bachelin, Le Village, Marivole Éditions, 2013, chap. 3)
  3. (Figuré) (Argot) Attraper, prendre, stopper une personne.
    • En vrai, je vais vous dire, les keufs, c'est pas à cause du Booster qu'ils m’ont gaulé... J'ai cru que je pourrais m'amuser avec eux... (Rodolphe Bleger, Aux larmes sauvageons !, Éditions Erynnies, 2012, p. 95)
    • – Il revient pas dis le Manuelo ! Il s’est fait gauler par les bourres ! Il est plutôt con faut avouer ! (Louis-Ferdinand Céline, Version A de “Féérie pour une autre fois”, Gallimard, Paris, 1993)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]