gilbertin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Gilbertin

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gilbertin
\ʒil.bɛʁ.tɛ̃\
gilbertins
\ʒil.bɛʁ.tɛ̃\
Féminin gilbertine
\ʒil.bɛʁ.tin\
gilbertines
\ʒil.bɛʁ.tin\

gilbertin \ʒil.bɛʁ.tɛ̃\

  1. Qui a un rapport avec les îles Gilbert ou ses habitants.
    • Les 94 000 habitants des Kiribati (les Gilbertins ou plus rarement Kiribatiens) sont géographiquement éparpillés dans des îles parfois très éloignées, mais il existe une très grande unité démolinguistique. […] Au contraire, les observateurs attentifs de la société gilbertine, dont Sir Arthur Grimble (1888-1956), ont surtout constaté une grande homogénéité d’ordre linguistique, probablement unique dans le Pacifique, surtout si l’on tient compte de l’éparpillement extrême des archipels. — (Jacques Leclerc, L’Aménagement linguistique dans le monde : Kiribati, 28 décembre 2015)
  2. Par extension, qui a un rapport avec les Kiribati nouveau nom des îles Gilbert.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

gilbertin \ʒil.bɛʁ.tɛ̃\ masculin

  1. Langue parlée aux îles Gilbert devenues les Kiribati.
    • Quant au terme de Kiribati, il correspond à la façon vernaculaire d’écrire l’anglais Gilberts (pluriel de Gilbert), nom du capitaine britannique Thomas Gilbert qui, de concert avec le capitaine John Marshall, a sillonné ces îles lors d’un voyage entre Sydney et la Chine en 1788. Cette appellation des îles Gilbert —ou Gilberts, comme il était de tradition d’écrire dans les anciennes cartes où les îles de l’archipel prenaient systématiquement le pluriel en français— est apparue ainsi pour la première fois sur une carte dressée et écrite en français par une expédition russe dirigée par un amiral estonien. Ce même nom de Gilberts a ensuite été utilisé par les habitants, de préférence au nom vernaculaire de Tungaru, qui l’ont prononcé [kiribès], le [g] et le [l] n’existant pas en gilbertin.
      Le nom des habitants et de la langue du pays a toujours été
      Gilbertese (en anglais) et Gilbertin/gilbertin (en français), cette dernière forme étant apparue en 1888 avec l’arrivée des missionnaires catholiques du Sacré-Cœur (tous francophones). Ainsi, les formes traduites de l’anglais Gilbertais (nom) ou gilbertais (adjectif), (Gilbertien/gilbertien, Gilbertain/gilbertain) ou encore Kiribatien/kiribatien (comme dans le dictionnaire Le Robert ou l’arrêté français du 4 novembre 1993 semblent refléter plutôt une méconnaissance des rapporteurs en la matière. On peut utiliser à la rigueur le terme peu français de I-Kiribati. Les textes juridiques du pays utilisent en général l’expression "Kiribati language" pour désigner la langue des Gilbertins, mais on trouve parfois l’expression "Gilbertese language". […] Les 94 000 habitants des Kiribati (les Gilbertins ou plus rarement Kiribatiens) sont géographiquement éparpillés dans des îles parfois très éloignées, mais il existe une très grande unité démolinguistique. […] Au contraire, les observateurs attentifs de la société gilbertine, dont Sir Arthur Grimble (1888-1956), ont surtout constaté une grande homogénéité d’ordre linguistique, probablement unique dans le Pacifique, surtout si l’on tient compte de l’éparpillement extrême des archipels. […] D’une part, la très grande majorité des habitants, soit au moins 97,2 %, parlent le kiribati (ou gilbertin), une langue micronésienne de la famille austronésienne du groupe malayo-polynésien oriental. […] On estime aussi que 30 % des Gilbertins parlent aussi l’anglais comme langue seconde. Moins de 400 locuteurs ont l’anglais comme langue maternelle. De façon générale, l’anglais est perçu dans les îles Gilbert à la fois comme une langue seconde et une langue étrangère. Le bilinguisme dans ce pays est encore loin de la coupe aux lèvres. Les gens instruits ont tendance à réserver l’anglais dans sa forme écrite et privilégier le gilbertin à l’oral.
      Le gilbertin n’est parlé que par les Gilbertins.
      — (Jacques Leclerc, L’Aménagement linguistique dans le monde : Kiribati, 28 décembre 2015)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]