honnir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du vieux-francique *haunjan (→ voir höhnen en allemand et honen en néerlandais), romanisé en Gaule du Nord en *haunīre.

Verbe [modifier le wikicode]

honnir (h aspiré)\ɔ.niʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Blâmer quelqu’un en lui faisant honte, en le vouant au mépris public.
    • Il fera certainement de bons ouvrages, moyennant quoi il mourra de faim, sera honni et persécuté ; mais il faut que chacun remplisse sa destinée. — (Voltaire, Lettre à Monsieur de Cideville, Ferney, 31 auguste 1765, dans Œuvres complètes de Voltaire : Correspondance, Paris, Lefebvre & Cie, 1830, volume 10, page 29)
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d’un climat africain. — (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : Vie, Mœurs, Mentalité, 1993)
    • Je ne vomirai pas sur les chaussures de l'ancêtre que je honnis d'avoir voulu me faire valser. — (Wendy Delorme, Insurrections en territoire sexuel, éditions Au diable Vauvert, 2009, page 140)

Notes[modifier le wikicode]

La devise dévie de l’orthographe prônée actuellement (où on aurait écrit : « honni soit qui mal y pense »).

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]