inconcevable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de in- et concevable.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inconcevable inconcevables
\ɛ̃.kɔ̃s.vabl\

inconcevable \ɛ̃.kɔ̃s.vabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas concevable, explicable ; dont on ne peut aisément se rendre raison.
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 393 de l’éd. de 1921)
    • La mort, comme tout inconcevable, traite ainsi celui qui la contemple. — (María Zambrano, Les clairières du bois, 1989)
  2. (Didactique) Qui ne peut pas être saisi pleinement par l’esprit.
    • Par une inconcevable mansuétude, Elle avait toléré l’affront des fêtes décadaires, l’outrage de la déesse Raison vautrée sur l’autel à sa place. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Par hyperbole) Qualifie ce qui est surprenant ou extraordinaire dans son genre.
    • Mais qu'à l'époque tu étais maladivement pudibond. Inconcevable l'idée de comparaître tout nu sous les yeux du conseil de révision. Inimaginable, pour toi, l'idée de te faire examiner. Reluquer. Palper. Insupportable. — (Gerold Späth, Barbarville, traduit de l'allemand par Claude Chenou, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 83)
    • Il est d’une activité, d’une patience inconcevable.
    • Il parle avec une inconcevable facilité.
    • Une hardiesse inconcevable.
    • Voici des assertions inconcevables.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « inconcevable »

Références[modifier le wikicode]