infidélité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1160) Du latin infidelitas.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
infidélité infidélités
\ɛ̃.fi.de.li.te\

infidélité \ɛ̃.fi.de.li.te\ féminin

  1. Manque de fidélité ; manquement à ses devoirs.
    • Pour Don Juan, « la féminité tout à fait abstraite est l'essentiel », l’individualité n'existe pas : il n'y a jamais eu à ses yeux ni infidélité ni tromperie, mais seulement répétition et multiplicité. (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.115)
    • L’infidélité d’une femme, d’un mari, d’un ami, d’un dépositaire, d’un domestique, d’un employé.
  2. (Par extension) Actes d’infidélité.
    • Il a fait une infidélité, bien des infidélités à sa femme.
    • Ce domestique a commis une infidélité, des infidélités.
    • Une grande infidélité.
    • L’infidélité de la mémoire : Le défaut de mémoire.
    • Il ne faut en accuser que l’infidélité de sa mémoire.
  3. Manque d’exactitude, de vérité, en parlant des personnes et des choses.
    • L’infidélité d’un historien, d’un traducteur, d’un copiste.
    • L’infidélité d’un récit, d’un rapport, d’une citation.
    • Il y a de grandes infidélités dans cette traduction.
  4. (Religion) L’état de ceux qui ne sont pas dans la vraie religion.
    • Être obstiné dans son infidélité.
    • Il était chrétien et tomba dans l’infidélité.

Traductions[modifier]

Références[modifier]