inondation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin inundatio (« inondation, débordement »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
inondation inondations
\i.nɔ̃.da.sjɔ̃\

inondation \i.nɔ̃.da.sjɔ̃\ féminin

Panneau routier amovible pour avertir de l’inondation d'une route.
  1. Débordement d’eaux qui inondent un pays.
    • Si par malheur les crues de l’Ourthe coïncidaient avec celles de la Meuse, des inondations catastrophiques affectaient toute la vallée en aval de Liège. (Jean Louis Kupper, Liège et l'église impériale: XIe-XIIe siècles, Librairie Droz, 1981, p.81)
    • Pour les années de crue moyenne (comme 1992), la crue contribue à l’inondation des plaines par phénomène de débordements successifs de seuils après sortie du lit mineur. (Alex Delobel & ‎Maurice Tran, Les coléoptères des denrées alimentaires entreposées dans les régions chaudes, Paris : Orstom/CTA, 1993)
    • Les zones humides ont la capacité de retenir l’eau, de la stocker et ainsi de limiter les crues et inondations. (Julie Lallouët-Geffroy, Cinq questions, cinq réponses, pour comprendre les zones humides, Reporterre, le 6 mai 2016)
  2. (Militaire) Tendre une inondation, Lâcher les eaux autour d’une place, d’une position, pour empêcher les approches de l’ennemi.
  3. Les eaux débordées.
    • L’inondation couvrait une immense étendue de pays.
    • Il entra dans la place en passant à travers l’inondation.
  4. (Figuré) (Péjoratif) Invasion d’un pays par une grande multitude de gens, d’une grande quantité de certaines choses :
    • Une grande inondation de barbares.
    • Une inondation de pamphlets, de brochures.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]