inquisition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Inquisition

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin inquisitio (« recherche, enquête »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
inquisition inquisitions
\ɛ̃.ki.zi.sjɔ̃\

inquisition \ɛ̃.ki.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. Recherche, enquête, où il se mêle de l’arbitraire et une curiosité souvent indiscrète.
    • Sa conduite fut l’objet de l’inquisition la plus offensante.
    • C’est une véritable inquisition.
  2. (Histoire) (Religion) Tribunal établi par l’Église, surtout à partir du XIIIe siècle, en certains pays pour rechercher et punir ceux qui avaient des sentiments contraires à la foi catholique.
    • Peut-être faut-il attribuer cette froideur dans la pratique très-exacte, minutieuse même des devoirs religieux, à l’inquisition, qui a fait des chrétiens espagnols, des catholiques qui semblent ne l’être que tout juste autant qu’il faut pour ne pas être damnés. (Anonyme, Le Clergé en Espagne, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

(Histoire) (Religion)
  • L’Inquisition elle-même n’avait jamais réussi à s’implanter en Angleterre et perdait souvent la trace de ses membres ou de ses suspects. — (Romain Sardou, Pardonnez nos offenses, p. 294)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

inquisition féminin

  1. Variante de inquisicio.

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844