invectiver

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1542) De invective.

Verbe [modifier le wikicode]

invectiver \ɛ̃.vɛk.ti.ve\ intransitif transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Apostropher par des invectives ; injurier.
    • Ma femme ne voulait rien entendre à cette philosophie résignée, se prétendait la plus misérable des femmes, m’invectivait, réclamant toujours quelque argent, que je ne pouvais lui donner. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • […] et, surprenant un homme qui volait la ration d’un camarade, il l’invectiva et le frappa à la face. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 272 de l’édition de 1921)
    • Et lui, l’homme courtois, bien élevé, ennemi de tous les jurons ; lui qui parfois se fâche mais jamais n’invective, […] — (San-Antonio, Béru-Béru, chap. 7, Éditions Fleuve noir, 1970, 1970)
    • A Éphèse, les premières grosses chaleurs estivales échauffent les esprits. Dans les églises, dans les rues, sur les places publiques, évêques, prêtres et moines, nestoriens et cyrilliens se prennent à partie et s’invectivent en termes crus. La situation devient intenable. — (Frédéric Lenoir, Comment Jésus est devenu Dieu, Éditions Fayard, 2010, chap. 6)

Notes[modifier le wikicode]

La forme transitive supplante la forme intransitive et s’emploie aussi comme pronominal réciproque.

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]