irrésoluble

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De résoluble avec le préfixe in-.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
irrésoluble irrésolubles
\iʁ.ʁe.zɔ.lybl\

irrésoluble \iʁ.ʁe.zɔ.lybl\ masculin et féminin identiques

  1. (Archaïsme) Que l’on ne peut pas résoudre, insoluble.
    • Ce problème de robinet qui fuit est irrésoluble sans plombier.
    • Pour la vingtième fois, cet irrésoluble problème l’agitait. — (À rebours, Chapitre XVI, Joris-Karl Huysmans, 1884)
    • Comment résoudre la question de la compatibilité des formes absolues ? On ne le peut par une proposition universelle ou singulière affirmative, car elle est irrésoluble et ne peut être ramenée à un axiome définissable. — (André Robinet, Architectonique disjonctive, 1986)
  2. (Médecine) (Archaïsme) Impossible à guérir.
    • La lésion organique est un produit plastique vivant, chronique, irrésoluble, constituant en l’état la totalité ou le principal de la maladie. — (François Anselme Jaumes, Traité de pathologie et de thérapeutique générales, 1869)
    • La tumeur peut être regardée alors comme irrésoluble, et rangée dans la classe de celles qui ne peuvent être guéries que par l’opération. — (Alexis Boyer, Traité des maladies chirurgicales, tome 5, 1846)
  3. (Physique) (Archaïsme) Formé de matière diffuse et dont les parties ne sont pas visibles malgré la résolution de l’outil optique utilisé.  (sens à préciser ou à vérifier)
    • La clarté restant la même, la nébuleuse, qui était d’abord annulaire et irrésoluble, devient plus tard unie et résoluble. — (Pierre Béron, Physique céleste, 1866)
    • Nous citerons comme exemple l’hydroxyde ferrique colloïdal qui, dans la plupart des échantillons de préparation récente, se montre irrésoluble et diffuse très peu de lumière, tandis que dans les liquides conservés longtemps ou chauffés pendant quelques heures, les particules grossissent, deviennent de plus en plus visibles et finissent par subir l’action de la pesanteur. — (Aimé-Auguste Cotton et Henri Mouton, Les ultramicroscopes et les objets ultramicroscopiques, 1906)
    • La photographie a démontré en effet que la lumière des nébuleuses irrésolubles est beaucoup plus riche en rayons ultraviolets que celle des étoiles ; et la spectroscopie que les amas d’étoiles offrent, comme les étoiles mêmes, un spectre continu avec ou sans raies noires – les irrésolubles – montrent bien quelques raies brillantes où l’on distingue celles de l’hydrogène et de l’hélium, mais de plus dans l’ultraviolet, des raies qui ne se rapportent à aucun gaz connu (on lui a donné le nom de nebelium). — (Almanach Hachette, 1932)
    • Herschel n’oublie cependant pas qu’il a distingué, à côté de la nébulosité « résoluble » et de la nébulosité « laiteuse », une troisième sorte « colorée mais irrésoluble ». — (Jacques Merleau-Ponty, La science de l’univers à l’âge du positivisme, 1983)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Physique (3) :

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
irrésoluble irrésolubles
\iʁ.ʁe.zɔ.lybl\

irrésoluble \iʁ.ʁe.zɔ.lybl\ masculin

  1. (Philosophie) Chose ou idée qui peut être résolue, qui peut être décomposé.
    • Les divisions des qualités sont : le défini, l’indéfini, le résoluble une seule fois et l’irrésoluble. On peut citer comme exemples : pour le « défini », les éléments grossiers et les organes des sens : pour « l’indéfini », les éléments subtils et le mental ; pour le « résoluble une seule fois », l’intellect, qui peut être résolu en matière non différenciée, sans plus : et pour « l’irrésoluble », la matière non différenciée. — (Les Aphorismes de Yoga de Patanjali, 1982)

irrésoluble féminin

  1. (Physique) (Archaïsme) Nébuleuse dont on ne peut différencier les parties.

Références[modifier le wikicode]

  • Dictionnaire portatif de la langue françoise, extrait du grand dictionnaire de Pierre Richelet, 1775.
  • Note : Ce terme (adjectif ou substantif) ne se trouve dans aucun dictionnaire classique moderne (Académie, Larousse, Lexis, Robert, Robert historique).