japper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien occitan japar (« aboyer »)[1].

Verbe [modifier le wikicode]

Un chien en train de japper dans un combiné téléphonique. (1)

japper \ʒa.pe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Aboyer, pour désigner l’aboiement des petits chiens.
    • Pendant que le chien jappait, une grosse voix se met à dire : « Mon chien aboie ! il y a quelqu’un de caché dans ce chantier. » — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Quand les agneaux s’écartaient du chemin, Bibiche disait : « Jappe, Castille, jappe. » Elle répétait cela très vite, comme un seul mot, et même quand Castille ne jappait pas, les agneaux se rangeaient, tant la voix de la vieille ressemblait à celle de sa chienne. — (Marguerite Audoux, Marie-Claire, Grasset, 1910, Les Cahiers Rouges, page 94.)
    • Dans la loge de la vedette, à gauche, les chiens jappaient à petits cris aigus. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Familier) Crier, s’énerver sur quelqu’un ou quelque chose.
    • Un sergent, qui travaillait au chemin de fer, lança un regard coupant au préposé militaire et jappa. — (Genjirō Yoshida, La Femme de Seisaku, traduit par Hiroto Kano et Ana Lazarée, édition Stalker, 2007, page 33)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]