kig

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Conventions internationales[modifier]

Symbole[modifier]

kig

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du kimaama.

Références[modifier]

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

Du moyen breton quic [1], du vieux breton cic[2].
À comparer avec les mots cig en gallois, kyk en cornique, cico- en gaulois (sens identique).

Nom commun[modifier]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté kig kigoù
Adoucissante da gig da gigoù
Spirante he cʼhig he cʼhigoù
Durcissante ho kig ho kigoù

kig \ˈkiːk\ masculin (pluriel kigoù)

  1. Viande.
    • En Breiz-Izel, e ver mat evit ar paour, hag en pep ti e vo evitan eun tamm bara, eun tamm kig, alïes eur skudellad soubenn. (Fañch al  Lae, Bilzig, Ad. Le Goaziou, leorier, Kemper, 1925, p. 37)
      En Basse-Bretagne on est bon envers les pauvres, et dans chaque maison il y aura pour lui un morceau de pain, un morceau de viande, souvent une écuelle de soupe.
  2. Chair.
    • Setu poazhet ar pesk eta, debret e gig gant gwreg ar pesketaer, e galon, gant ar gazeg, hag he vouzelloù, gant ar giez. (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /4, Éditions Al Liamm, 1989, p. 48)
      Voici le poisson cuit donc, sa chair mangée par la femme du pêcheur, son cœur, par la jument, et ses boyaux, par la chatte.
  3. (Religion) Chair, opposée à l’esprit.
    • E-touez ar re bersonelañ hag ar re vravañ e lakaan ar re ma vez komzet diardoù eus cʼhoantoù ar cʼhig just a-walcʼh [...]. (Malo Bouëssel du Bourg, Petra nevez ?, in Al Liamm, niv 416, Mae-Mezheven 2016, p. 95)
      Parmi les plus personnels et les plus beaux je mets ceux où l’on parle sans façon des désirs de la chair justement [...].

Dérivés[modifier]

Références[modifier]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Léon FleuriotA Dictionary of Old Breton - Dictionnaire du Vieux Breton - Part I, Toronto, 1985