lanterne sourde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de lanterne et de sourd.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lanterne sourde lanternes sourdes
\lɑ̃.tɛʁn suʁd\

lanterne sourde \lɑ̃.tɛʁn suʁd\ féminin

  1. Lanterne faite de telle façon que celui qui la porte voit sans être vu et qu’il en cache entièrement la lumière quand il veut.
    • Leurs armures étaient peintes en noir; ils portaient des échelles noires et des lanternes sourdes, des haches pour couper les chaînes des ponts, et des pétards pour faire sauter les portes. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, t. 2, 4, 1833)
    • Le marquis passa dans sa chambre à coucher, y prit une paire de pistolets, alluma sa lanterne sourde, s'élança vers l'escalier, … . — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Alors il posa un doigt sur ses lèvres et de son autre main qui tenait une lanterne sourde à volets, il montra la voiture dans laquelle nous étions couchés ; cela voulait dire qu’il ne fallait pas faire de bruit de peur de nous réveiller. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • J’avais passé le dernier Noël à la lanterne sourde à côté de la voiture, sur la route de Shivpuri, entouré de petits singes gris et effrontés, qui venaient tirer les pans de ma chemise. — (Nicolas Bouvier, Le poisson-scorpion, 1982)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]