litote

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1521) Emprunté au latin litotes, lui-même calqué sur le grec ancien λιτότης, litotês.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
litote litotes
\li.tɔt\

litote \li.tɔt\ féminin

  1. (Rhétorique) Figure de sens qui consiste, par pudeur ou par égard, à dire moins pour faire entendre beaucoup plus, le verbe étant souvent à la forme négative. Affirmation renforcée.
    • Il y a un tour de Fiction, au moyen duquel la penſée ne doit pas être entendue littéralement comme elle eſt énoncée, mais qui laiſſe apercevoir le véritable point de vûe en le rendant ſeulement plus ſenſible & plus intéreſſant par la Fiction même. De là naissent l’Hyperbole, la Litote, l’Interrogation, la Dubitation, la Prétérition, la Réticence, l’Interruption, le Dialogiſme, l’Épanorthoſe, l’Épitrope, & l’Ironie ; celle-ci ſe ſoudiviſe, à raison des points de vûe ou des tons, en ſix eſpèces ; ſavoir, la Mimèſe, le Chleuaſme ou Perſifflage, l’Aſtéiſme, le Charientiſme, le Diaſirme, & le Sarcaſme. (Encyclopédie méthodique : Grammaire et Littérature, tome second, Panckoucke / Plomteux, Paris / Liège, 1784)
    • « — Va, je ne te hais point ! » est une litote souvent citée. Elle se trouve dans un vers célèbre prononcé par Chimène dans Le Cid de Corneille (1636). Chimène avoue à Rodrigue qu’elle l’aime encore, bien qu’il ait tué son père en duel, suite à l’affront de ce dernier.
  2. (Par extension) « C’est une litote », expression toute faite pour appuyer une banalité, ou une affirmation hasardeuse. Équivalent savant de l’expression de remplissage « C’est le moins qu’on puisse dire… »
    • […] pour mesurer le sens d’un passage du Nouveau Testament ou de l’ensemble des livres qui le composent, en particulier des Évangiles, mieux vaut —et c’est une litote— disposer d’une grammaire et d’un dictionnaire hébraïques que d’un florilège, serait-il érudit, des philosophes grecs. (Bernard Dubourg, L’Invention de Jésus, tome I, « L’Hébreu du Nouveau Testament », 1987)
Note[modifier]
attention Ne pas confondre : Les journalistes emploient souvent, à tort le mot litote (célèbre à cause du vers de Corneille) à la place d’euphémisme, qui désigne une affirmation atténuée.

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]


Italien[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin litotes.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
litote
\Prononciation ?\
litoti
\li.ˈtɔ.te\

litote \li.ˈtɔ.te\ féminin

  1. (Rhétorique) Litote.

Voir aussi[modifier]

  • litote sur Wikipédia (en italien) Wikipedia-logo-v2.svg