euphémisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du grec ancien εὐφημισμός, euphêmismós (« emploi du bon mot ») dérivé de φημί, phêmí (« dire ») avec le préfixe εὖ, (« bien »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
euphémisme euphémismes
/ø.fe.mism/

euphémisme /ø.fe.mism/ masculin

  1. Adoucissement, atténuation d’idées désagréables, tristes, ou brutales en les exprimant de façon plus douce, plus indulgente, plus décente.
    • « Parbleu », « mettre au secret » ou « l’exécuteur des hautes œuvres » sont des euphémismes pour éviter de dire « par Dieu », « mettre en prison » ou « le bourreau ».
    • Très à son aise, en bras de chemise, Peloteux flirtait avec une jeune bergère dont le troupeau paissait non loin de là, inconscient des turpitudes de sa maîtresse.
      Quand je dis que Peloteux flirtait, je prie le lecteur de ne voir dans ce terme qu’un euphémisme dû à mon extrême réserve, car si le prince de Galles flirtait de la sorte avec lady Namitt dans les salons de Windsor, je vois d’ici la tête de l’impératrice des Indes.
      (Alphonse Allais, « L'École des tambours », Vive la vie !, in Œuvres anthumes, Robert Laffont, « Bouquins », 1989, p. 153)
    • Au qualificatif un peu cru de " trav ", ils cherchent à substituer un euphémisme qui leur paraisse plus aimable et parlent d’éonisme. A cause du chevalier d’Éon. (Pauline Pascal, Traveland: la dame et le travesti : témoignage, 1997, p.113)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]