lombard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Lombard

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’italien lombardo, du latin Langobardus, peuple de Germanie septentrionale qui a donné son nom à la région italienne de Lombardie.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin lombard
\lɔ̃.baʁ\
lombards
\lɔ̃.baʁ\
Féminin lombarde
\lɔ̃.baʁd\
lombardes
\lɔ̃.baʁd\

lombard

  1. Qui a un rapport avec la Lombardie.
  2. (En particulier) (Moyen Âge) Relatif aux commerçants et banquiers de Lombardie, au Moyen Âge.
    • Toutefois, les cités islamiques n’avaient jamais créé d’institutions autonomes, pas plus qu’elles n’avaient pris de mesures de défense comparables à celles des ligues lombardes ou hanséatiques. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)

Dérivés[modifier]

Nom commun 1[modifier]

lombard \lɔ̃.baʁ\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Langue parlée en Lombardie.
  2. (Linguistique) Langue morte germanique qui fût parlée parlée par les Lombards, qui s’établirent en Italie au VIe siècle.
    • Wartburg hésite entre un étymon germanique pour toutes les formes romanes ou plusieurs étymons : le lombard *brustan pour le vit., le francique *bruzdan pour le vfr., enfin le got. *bruzdan pour l’occitan et l’ibéro-roman. (Louis Guinet, Les emprunts gallo-romans au germanique, Volume 44, p. 147, 1982)

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
lombard lombards
\lɔ̃.baʁ\

lombard \lɔ̃.baʁ\ masculin

  1. (Moyen Âge) Banquier ou usurier chrétien du Moyen Âge, souvent originaire de Lombardie.
    • Le départ des juifs n’avait pas supprimé les embarras financiers de leurs clients et ceux qui avaient besoin de capitaux n’eurent d’autre ressource que de s’adresser aux prêteurs chrétiens (lombards ou cahorsins). (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    1. Usurier.
      • Consolez-vous, la mère, le bon Dieu n’est pas un lombard. (Balzac, J.-C. en Flandre, 1831, p. 306)
  2. (Finance) Établissement autorisé à prêter de l’argent sur gage, mont-de-piété.
    • Dans les lombards, l’intérêt est réglé par le magistrat. (Ac.1835, 1878)
    1. Nom qu’on donne à Bruxelles au Grand-Mont-de-Piété (Delvau 1866, p. 228).
    2. Commissionnaire du Mont-de-Piété.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Tchèque[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’italien lombardo.

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif lombard lombardy
Vocatif lombarde lombardy
Accusatif lombard lombardy
Génitif lombardu lombardů
Locatif lombardu lombardech
Datif lombardu lombardům
Instrumental lombardem lombardy

lombard \Prononciation ?\ masculin

  1. (Finance) Lombard.

Références[modifier]