marguillier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1510) Du latin matricularius, dérivé de matricula (« matricule »). La matricule était un registre public où l’on enregistrait les pauvres qui demandaient l’aumône à la porte des églises, et les marguilliers étaient les gardes de ces registres.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin marguillier
\maʁ.ɡi.je\
marguilliers
\maʁ.ɡi.je\
Féminin marguillière
\maʁ.ɡi.jɛʁ\
marguillières
\maʁ.ɡi.jɛʁ\

marguillier \maʁ.ɡi.je\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. (Religion) Membre du conseil de fabrique d’une paroisse.
    • Mais il ne prend aucune part à la nomination des chefs de la communauté, par les manoirs et les corporations ni à celle des marguilliers des paroisses […] — (Anonyme, « Angleterre. – Administration locale », Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Voici le marguillier millionnaire figé au moment même où il ordonne la hausse du bœuf, […]. — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • Je connaissais également les solides indignations du docteur Mahorin, marguillier plus intraitable que le curé sur la vertu des filles et la sainte fertilité des ménages. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 60.)
    • Les discussions autour du projet de loi sur la démocratisation des assemblées de marguilliers laïques – chargés de voir à l'utilisation judicieuse de l'impôt religieux et à la bonne administration des biens de la paroisse, ou fabrique – semblent avoir entraîné l'épiscopat catholique à changer de camp. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, p. 230)

Variantes orthographiques[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Nom commun [modifier]

marguillier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de marreglier.

Références[modifier]