mehalla

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : méhalla

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De l’arabe محلة, méhalla qui signifie (« lieu de campement »), dérivé de حل, halla (« descendre dans un endroit, habiter; faire halte »).[1]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
mehalla mehallas
\me.a.la\

mehalla \me.a.la\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Militaire) Colonne de soldats ou de guerriers en Afrique du Nord.
    • Une mehalla, opérant dans la région, a atteint Tamzinet après avoir purgé le pays des éléments qui s’opposaient à sa progression. (« Les Événements du Maroc : les opérations militaires », dans le Journal des débats politiques et littéraires, n° 218, 137e année, samedi 8 août 1925, p. 1)
    • Si la résistance a eu lieu à Sfax et pas à Kairouan, c’est parce que Sfax était fortifiée d’une part et qu’elle abritait la mehalla au moment de l’occupation. (Barnāmaj al-Qawmī lil-Baḥth fī Tārīkh al-Ḥarakah al-Waṭanīyah, Réactions à l’occupation française de la Tunisie en 1881, Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de Tunisie, 1983, p. 245)
  2. (Par extension) Camplogent ces troupes.
    • La mehalla se composait de deux parties distinctes ; le camp du makhzen et celui de l’âsker. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des hautes études marocaines, Les Éditions de la porte, Rabat, 1947, p. 50)

Variantes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]