moraliste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de morale avec le suffixe -iste.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
moraliste moralistes
\mɔ.ʁa.list\

moraliste \mɔ.ʁa.list\ masculin et féminin identiques

  1. Écrivain qui traite des mœurs.
    • Remarquons d'abord que les moralistes ne raisonnent presque jamais sur ce qu'il y a de vraiment fondamental dans notre individu ; ils cherchent d'ordinaire à projeter nos actes accomplis sur le champ des jugements que la société a rédigés d'avance pour les divers types d'action qui sont les plus communs dans la vie contemporaine. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p.34)
    • La France n'aime plus les moralistes : ils posent des problèmes qui n'existent pas. Elle n'aime plus les satiriques : ils dérangent l'ordre présent des valeurs. Approfondir, soit, contester, non. — (Philippe Tesson, en avant-propos de André Malraux ou le temps du silence par André Brincourt, 1966)
    • En ce qui regarde le moraliste allemand, il a pu constater, le jour où les soldats de la Révolution ont anéanti à Iéna l’armée de sa nation, que des hommes pouvaient croire à des principes immuables et se trouver singulièrement loin d’être pour cela « morts eux-mêmes ». — (Julien Benda, La trahison des clercs : Appendice des valeurs cléricales, 1927, éd. 1946)
    • Confucius était un moraliste qui se méfiait de l’intelligence ; le terre à terre des relations humaines lui plaisait mieux que la spéculation ondoyante. — (Paul Demiéville, La montagne dans l'art littéraire chinois, dans Choix d'études sinologiques (1921-1970), p.364, BRILL, 1973)
  2. (Figuré) (Péjoratif) Personne qui prêche sa morale pour les autres.
    • Les moralistes ne redoutent jamais de se monter contradictoires. Ils pensent à bon droit qu'ils ont assez fait en prêchant la bonne parole et que l'exemple personnel n'est pas un adjuvant nécessaire à l'influence de leurs idées. — (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Les détracteurs du nudisme - les moralistes ou hygiénistes conservateurs d’État ou d’Église - prétendent que la vue du nu, que la fréquentation entre nudistes des deux sexes exaltent le désir érotique. — (Émile Armand, Le nudisme révolutionnaire, dans L’Encyclopédie anarchiste, 1934)
    • J'offre ici aux moralistes une occasion facile de triompher de moi. Mes censeurs s'apprêtent à montrer dans mon malheur les suites d'un égarement, le résultat d'un excès : il m'est d'autant plus difficile de les contredire que je vois mal en quoi consiste l'égarement, et où se situe l'excès. Je m'efforce de ramener mon crime, si c'en est un, à des proportions justes : […]. — (Marguerite Yourcenar, Mémoires d'Hadrien, éditions Plon, 1951)
    • Un homme moral dit oui à la vie dans toutes ses manifestations; il les accepte, les intègre, les transforme, les assimile et sait en bâtir tout un équilibre. Un homme moraliste dit non à beaucoup de choses, à trop de choses bien souvent. — (Irène de Buisseret, Deux langues, six idiomes, Ottawa, Carlton Green, 1975, p. 379)
    • Je mets autant de différence entre un voyageur Moraliste & un voyageur Physicien, qu'entre un homme qui me guide vers la vertu, qui forme mes mœurs, qui me fournit des moyens pour me garantir du vice, & un autre qui m'enseigne les causes cachées & incertaines du reflux de la mer, qui m'apprend les différens systèmes des Philosophes également opposés les uns aux autres, qui m'instruit des conjectures que quelques hommes hardis ont voulu faire recevoir pour des vérités évidentes : tout cela me divertit, m'amuse; mais ne me rend ni plus sage, ni plus modeste, ni plus charitable. — (1740, Lettres chinoises, ou Correspondance philosophique, historique et critique, entre un Chinois voyageur à Paris & ses correspondans à la Chine, en Moscovie, en Perse et au Japon)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin moralista
\mo.raˈlis.ta\
moralisti
\mo.raˈlis.ti\
Féminin moraliste
\mo.raˈlis.te\

moraliste \mo.ra.ˈli.ste\ féminin

  1. Pluriel de moralista.