mourant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir mourir.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mourant
\mu.ʁɑ̃\

mourants
\mu.ʁɑ̃\
Féminin mourante
\mu.ʁɑ̃t\
mourantes
\mu.ʁɑ̃t\

mourant \mu.ʁɑ̃\

  1. Qui se meurt.
    • Il a les yeux d’un homme mourant, d’une personne mourante.
    • — Ah ! monsieur, dit le domestique, le reconnaissant, quel malheur ! Madame a reçu deux coups de revolver dans la poitrine ; elle est mourante.
      Puis le domestique continua sa course, le laissant au milieu de l’avenue.
      Il resta là pendant quelques minutes, n’entendant rien de ce qui se disait autour de lui, se répétant machinalement le même mot : Mourante, mourante !
      — (Hector Malot, La Belle Madame Donis, 1873)
    • Quel affront à tous les gens qui, depuis presque un an, ont été coupés des leurs, malades ou mourants. — (Josée Legault, Le (vrai) problème avec les élus «voyageurs», journaldemontreal.com, 8 janvier 2021)
  2. (Sens figuré) Languissant.
    • Quand il quittait Odette, il était heureux, il se sentait calme, il se rappelait les sourires qu’elle avait eus, railleurs en parlant de tel ou tel autre, et tendres pour lui, la lourdeur de sa tête qu’elle avait détachée de son axe pour l’incliner, la laisser tomber, presque malgré elle, sur ses lèvres, comme elle avait fait la première fois en voiture, les regards mourants qu’elle lui avait jetés pendant qu’elle était dans ses bras, tout en contractant frileusement contre l’épaule sa tête inclinée. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 116)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mourant mourants
\mu.ʁɑ̃\

mourant \mu.ʁɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : mourante)

  1. Celui qui se meurt.
    • […] ; il me semble aussi que c'est lui qui nous quitte et que je prends congé d'un mourant... Mais il y a des mois et des mois, me dit-on, qu'il semble ainsi près de mourir et que seule la ferveur entretient dans ce corps débile cette flamme près de s'éteindre. — (André Gide, Ostrovski, en annexe de Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • En 1833, Mlle Fischer, qui travaillait parfois la nuit quand elle avait beaucoup d'ouvrage, sentit, vers une heure du matin, une odeur d’acide carbonique, et entendit les plaintes d’un mourant. — (Honoré de Balzac, La Cousine Bette, 1846)
    • Le sang coule à flots. Le gémissement des blessés, le murmure étouffé de ceux qui s'efforcent de se dégager de cette mêlée de mort et de mourants, navrent le cœur du soldat, auteur innocent de ce massacre, […]. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Voilà qui va réconforter les mourants, car la délégation au grand complet visite maintenant les deux salles où sont entassés les cholériques. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s'abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, page 111)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe mourir
Participe Présent mourant
Passé

mourant \mu.ʁɑ̃\

  1. Participe présent du verbe mourir.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]