népotisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : nepotisme

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIe siècle)[1] De l’italien nepotismo, dérivé de nepote, « neveu ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
népotisme népotismes
\ne.pɔ.tism\

népotisme \ne.pɔ.tism\ masculin

  1. Autorité, faveur dont ont joui, auprès de certains papes, leurs neveux, leurs parents.
    • Le cas bien connu du népotisme pourrait sembler infirmer ceci – mais bien au contraire, le fait même que la faveur passe d’oncle à neveu (nepos en latin) signale la marginalisation de la filiation, et le fait que le terme soit toujours utilisé de façon négative, pour parler d’un excès et d’un abus, montre à quel point c’est l’absence de népotisme qui est devenue normale (c’est-à-dire la norme). Bref, l’existence même du népotisme est l’exception qui confirme la règle. (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux; « L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat… », 2007)
  2. (Par extension) Favoritisme envers un parent, un protégé.
    • Qu'ils [les ministres] aient placé quelques amis, quelques créatures, des électeurs influents, je le veux bien ; le reste est de la calomnie pure. On a fait, il y a quelques années, du népotisme en grand ; aujourd'hui on ne l'oserait plus. (Reybaud, J. Paturot, 1842)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]