piston

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) De l’ancien verbe pister, piler, qui vient du latin pistare, broyer.
(Nom 5) Par ellipse de cornet à pistons.
(Nom 9) (Militaire) De capiston, déformation de capitaine.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
piston pistons
\pis.tɔ̃\
Un piston de moteur à explosion (partie cylindrique en haut), supporté par une bielle. (1)

piston \pis.tɔ̃\ masculin

  1. (Mécanique) Cylindre mobile dans le corps d’une pompe, organe de machine constitué par une cloison, mobile entre deux fluides à des pressions différentes, et destiné à transmettre un effort moteur.
    • La pompe ne va pas, le piston est rompu.
    • Le corps du piston.
    • La tige du piston.
    • La course, le jeu du piston.
    • Le piston d’une machine à vapeur, d’un moteur à explosion.
  2. (Figuré) (Familier) Cause d’action, de mouvement.
    • Les commis voyageurs, ces intelligents pistons de la machine à vapeur nommée spéculation. — (Honoré de Balzac)
  3. (Familier) Recommandation, protection.
    • Le piston fait trop souvent plus pour l’avancement que le mérite personnel.
  4. (Musique) Valve cylindrique de certains instruments à vent, permettant de moduler les notes.
  5. (Musique) (Par ellipse) Cornet à pistons.
    • Le fracas de l'orchestre leur arrivait, assourdissant. Par instants, les violons dominaient le vacarme qu'ils semblaient apaiser, caresser, contenir, mais le saxo, le piston, la clarinette et surtout la trompette […] se mettaient ensemble à mugir et à pétarader de telle sorte que personne ne parlait plus. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  6. (Technique) (Vieilli) (Didactique) Appareil de verrier appelé généralement pompe de Robinet.
  7. (Vieilli) Cylindre ou bouchon qui obturait naguère la cuvette dans les cabinets d’aisance.
  8. Petit bouton sur lequel on presse pour ouvrir une boîte.
  9. (Vieilli) (Argot militaire) Capitaine.
    • À Soissons, la fameuse nuit où les autres nous bénissaient… Quelle dégringolade!… une décoction de petit pois. On cherchait le piston partout. Pas de piston. Inconnu le piston. On l’a retrouvé, à la fin, dans une cave, plié en deux… une loque. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pp. 13-14)
  10. (Vieilli) (Argot scolaire) Élève de l’École centrale, ou personne se préparant à l'être.
    • Heureusement, les multiples soucis de la rentrée l'absorbèrent : ses parents l'envoyèrent au lycée Saint-Louis suivre les cours préparatoires à l'École centrale. Il portait un beau calot à liséré rouge avec un insigne et chantait :
      C'est le piston qui fait marcher les machines
      C'est le piston qui fait marcher les wagons...
      Cette dignité nouvelle de « piston » comblait Lucien de fierté; et puis sa classe ne ressemblait pas aux autres : elle avait des traditions et un cérémonial; c'était une force. Par exemple, il était d'usage qu'une voix demandât, un quart d'heure avant la fin du cours de français : « Qu'est-ce qu'un cyrard? » et tout le monde répondait en sourdine : « C'est un con! » Sur quoi la voix reprenait : « Qu'est-ce qu'un agro? » et on répondait un peu plus fort : « C'est un con! » [...] Il y avait quelques instants de silence absolu et les élèves se regardaient avec des sourires d'intelligence, puis quelqu'un criait : « Qu'est-ce qu'un piston? » et ils rugissaient tous ensemble : « C'est un type énorme! »
      — (Jean-Paul Sartre, L'enfance d'un chef, 1938)
    • Encouragé par ses nouveaux camarades, qui profitent de son ingéniosité à inventer des tours tordus, Antoine prend une part active à la guéguerre que les flottards, autrement dit ceux qui, comme lui, préparent la Navale, mènent contre les cyrards, les taupins et les pistons, qui voudraient intégrer, eux, Saint-Cyr, Polytechnique ou l’École centrale. — (Virgil Tanase, Saint-Exupéry, Gallimard, « folio - biographies », 2013, pp. 29-30)
  11. (Optique) Différence de marche variable induite par la turbulence atmosphérique.

Apparentés étymologiques[modifier]

Recommandation, protection

Dérivés[modifier]

Cylindre mobile dans le corps d’une pompe

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Recommandation, protection
différence de marche optique
interféromètre
  • Aide sur le thésaurus piston figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : automobile.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin piston
\pis.tɔ̃\
pistons
\pis.tɔ̃\
Féminin pistonne
\pis.tɔn\
pistonnes
\pis.tɔn\

piston \pis.tɔ̃\

  1. (Figuré) (Familier) (France) Importun.
    • C’est un solliciteur un peu piston.
  2. (Argot des Gadz’Arts) vraiment bien.

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « piston [pis.tõ] »

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français par l'intermédiaire du normand.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
piston
\Prononciation ?\
pistons
\Prononciation ?\

piston

  1. (Mécanique) Piston (cylindre mobile dans le corps d'une pompe).

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • piston sur Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg
  • piston sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

piston \Prononciation ?\

  1. (Mécanique) Piston.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du verbe pistar (« piler »).

Nom commun [modifier]

piston (graphie normalisée)

  1. Pilon.

Variantes[modifier]

Références[modifier]