noliser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De « nauliser », emprunté du latin médiéval naulizare, lui-même dérivé de naulum (« fret »).

Verbe [modifier le wikicode]

noliser \nɔ.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Affréter, fréter un navire, une embarcation.
    • La princesse de Babylone loua ou nolisa deux vaisseaux pour la transporter avec tout son monde dans cette bienheureuse île qui allait posséder l’unique objet de tous ses désirs, l’âme de sa vie, le dieu de son cœur. — (Voltaire, La Princesse de Babylone, 1767, chap. 7)
    • On dira que les chrétiens dans le Levant n’achètent pas et ne vendent pas des esclaves blancs : mais n’ont-ils jamais nolisé de bâtiments pour les transporter du lieu où ils avaient subi la servitude au marché où ils devaient être vendus ? — (François-René de Chateaubriand, Opinion sur le projet de loi relatif à la répression des délits commis dans les échelles du Levant dans Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1826)
    • En touchant le rivage de Nausse, je congédiai mon bateau naxiote et je nolisai une barque génoise, à demi pontée, plus forte, pour résister aux orages de l’Archipel. — (Lodoïs de Martin du Tyrac, comte de Marcellus, Souvenirs de l'Orient, Debécourt, 1839, t. 2, p. 326)
    • Pour aller au-devant de lui, les principaux citoyens nolisèrent un bateau à vapeur, le Car of commerce, qui était alors regardé comme le roi du Saint-Laurent. — (Henri Têtu, Évêques de Québec, N. S. Hardy (Québec), 1889, p. 512)
    • Le bureau d’Halifax de Atlas Shipping était chargé de noliser les bateaux par vingt ou quarante à la fois. La contrebande était transportée, sur ces navires, de Saint-Pierre au Canada et aux États-Unis. — (Jean-Pierre Andrieux, La Prohibition... Cap sur Saint-Pierre et Miquelon, traduit de l'anglais par Georges Poulet, Ottawa : Éditions Leméac, 1983, p. 171)
  2. (Par extension) Louer un moyen de transport.
    • L’entreprise de transport a dû noliser une quarantaine d’autocars pour transporter ses passagers. — (tvanouvelles.ca, « L’autocar plutôt que le train », 23 novembre 2011)
  3. (Aviation) Affréter, fréter un aéronef.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]