onomatopée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1585) Via le latin onomatopoeia, du grec ancien ὀνοματοποιία, onomatopoiía, dérivé de ὀνοματοποιέω (« forger des noms »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
onomatopée onomatopées
\ɔ.nɔ.ma.tɔ.pe\
Utilisation d’onomatopées pour décrire un cadran silencieux. (2)

onomatopée \ɔ.nɔ.ma.tɔ.pe\ féminin

  1. (Grammaire) Formation d’un mot dont le son imite la chose qu’il signifie.
    • Nous ne nous sommes pas contentés de classer les mots par grandes Familles : afin qu'on s'assurât mieux de l'étendue & de la vérité de nos principes sur les mots formés par Onomatopée, sur ceux qui se sont chargés d'initiales, sur les aspirations que remplacent les consonnes , nous avons mis à la tête de chaque lettre & par grandes masses :
      1°. Les mots formés par l'imitation des sons. […].
      — (Monde primitif analysé et comparé avec le monde moderne considéré dans les Origines latines ou Dictionnaire étymologique de la Langue latine, par M. Court de Gébelin, partie 2, à Paris : chez l'auteur, chez Valleyre l'aîné, chez Saugrin & chez Sorin, 1780, p. X)
    • Max Müller s'élève contre cette théorie, attendu, dit-il, « que dans les langues connues jusqu'ici l’onomatopée n'a jamais donné de racines ». Il existe des mots formés par onomatopée; or, ces mots sont incapables de devenir des radicaux, d'engendrer des mots nouveaux, ils sont stériles. — (Jean Jaurès, Œuvres philosophiques, Cours de philosophie: la bienveillance dans les jugements, éd. Vent Terral, 2005, publié et annoté par Jòrdi Blanc, 15e leçon, p. 245)
  2. (Courant) Mot imitatif lui-même, formé grâce à ce procédé, ou tournure expressive à base de syllabes dépourvues de sens. Voir Interjection.
    • Créant par elles même un impact visuel, les onomatopées sont omniprésentes dans les mangas qui offrent une « bande son » très riche.— (Joëlle Nouhet-Roseman, Les mangas pour jeunes filles, figures du sexuel à l’adolescence, 2013)
    • C’est en particulier le cas dans les comic strips, auxquelles Serge Gainsbourg rend hommage en 1968 en chantant Comic Strip, que Brigitte Bardot ponctue d’onomatopées.— (Francis Laffargue, Mettre de l’ordre dans les mots: Antonymes, holonymes, homonymes, hyperonymes, hyponymes, interjections, méronymes, néologismes, onomatopées, paronymes, polysémie, synonymes…, avril 2016, p.58)
    • Le chanteur utilise de nombreuses onomatopées et syllabes sans significations lexicales, les textes ne comportant souvent que peu de mots véritables (parfois il s’agit de réciter des poèmes alambiqués et ésotériques), et par ailleurs il sollicite une débauche de bruits de bouche, de cris, voire parfois d’une sorte de « yodl » indien (cri se terminant par de rapides vibratos), sur fond de rythme lancinant et répétitif.— (Régis Meyran Les aventuriers du son, Sciences Humaines, 21 août 2017)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]