ourler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dénominal de orle et -er ; faisait orler.

Verbe[modifier]

ourler \uʁ.le\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire un ourlet à du linge ou à quelque autre étoffe.
    • Ourler des mouchoirs, des serviettes.
    • À côté d’elles et les regardant travailler, il y avait une grosse oie blanche. C’était une bête tranquille, qui aimait la conversation et les plaisirs raisonnables. Elle se faisait expliquer à quoi sert d’ourler les torchons et comment s'y prendre. (Marcel Aymé, Les Contes du chat perché, « Le Paon », 1937)
  2. (Figuré) Marquer le bord de.
    • Rien ne resplendit plus, après minuit, que cinq ou six débits mal fréquentés dont l’éclairage ourle le trottoir d’un morne flamboiement. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il gèle à pierre fendre et les bouclettes de Nadienka, qui marche pendue à mon bras, se couvrent de givre argenté sur ses tempes, tandis qu’un fin duvet ourle sa lèvre supérieure. (Anton Tchekhov, Histoire de rire, traduction d’Anne Coldefy-Faucard, Librio 698, E.J.L., 2004)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]