oxyder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1787) Dénominal de oxyde et -er.

Verbe [modifier le wikicode]

oxyder \ɔk.si.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’oxyder)

  1. (Chimie) Appliquer une oxydation. C’est à dire arracher au moins un électron à un composé ou une espèce chimique considérée.
    • Alors que, dans les mitochondries, la respiration réduit l’oxygène en eau, dans le chloroplaste, la photosynthèse oxyde l’eau et produit de l’oxygène. — (Gerald Karp, ‎Pierre L. Masson, Biologie cellulaire et moléculaire: Concepts and experiments, 2010, page 220)
    • En 1890, [ Sergueï Winogradsky ] a isolé les deux bactéries nitrifiantes les plus importantes dans le sol : Nitrosomonas, qui oxyde l’ion ammonium en nitrite et Nitrobacter, qui oxyde le nitrite en nitrate. — (Philippe Behra, Chimie et environnement : Cours, études de cas et exercices corrigés, 2013, page 157)
  2. (En particulier) Transformer un corps simple ou composé, par combinaison avec l’oxygène.
    • L'acide nitrique concentré et chaud oxyde la soie avec formation d'acide oxalique et d'une petite quantité d'acide picrique. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • On souffle rapidement, la charge ne projette pas et on peut accélérer l’affinage; la disparition du silicium et du carbone prend 5'30”, la déphosphoration est très rapide à cause de l'allure froide et de l’excès de chaux ; on sursouffle quelques secondes pour oxyder le bain ; tout cela dure 1’45 ’’, soit 7’15’’ jusqu'au rabattement. — (Revue universelle des mines de la métallurgie, des travaux publics, École de Liége, Association des ingénieurs sortis, 1922, page 165)
  3. (Pronominal) Être transformé en oxyde ou subir une oxydation.
    • Et à deux lieues, dans les hangars de la douane de Mazagan, les matériaux d'un pont en fer, dont la construction avait été décidée il y a une cinquantaine d'années par Sidi Mohammed, s’oxydent et s’écaillent. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 144)
    • Les graisses qui s’oxydent le plus dans les viandes sont les phospholipides composant les membranes cellulaires : ces molécules comportent des « insaturations », c’est-à-dire des parties où les atomes de carbone du squelette moléculaire sont liés par des doubles liaisons. Ces insaturations déterminent leur oxydabilité, laquelle augmente, pour les tissus animaux, de l’agneau au poisson, en passant, dans cet ordre, par le bœuf, le porc, les volailles. — (Hervé This, Le goût du poulet rôti, Pour la Science, 1er avril 2004)
    • La constitution d’oxydes en surface est un phénomène courant. Les métaux nobles tels que le platine et l’or sont de rares exemples de métaux qui ne s’oxydent pratiquement jamais. — (Michael Dickey, Le gallium, un métal liquide d’avenir, Pour la Science, 26 janvier 2022)
  4. (Figuré) Se dégrader lentement sans rémission.
    • Bonmariage menait une vie de statue. Défait une fois pour toutes, rien ne le ravageait; tout au plus, le temps l'oxydait. Mort à la naissance, il méconnaissait la peur du danger et les promesses du frisson. — (Yann Moix, Verdun, Grasset, 2022, p. 139.)

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Île-de-France) : écouter « oxyder [ɔk.si.de] »
  • France (Brétigny-sur-Orge) : écouter « oxyder [Prononciation ?] »

Références[modifier le wikicode]