père fouettard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Père Fouettard

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de père et de fouettard.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
père fouettard pères fouettards
\pɛʁ fwɛ.taʁ\

père fouettard \pɛʁ fwɛ.taʁ\ masculin

  1. Personnage imaginaire accompagnant Saint Nicolas et menaçant du fouet les enfants turbulents.
    • C'est vrai, nous n’en menions pas large, surtout, surtout que... Saint-Nicolas était accompagné de cet horrible père fouettard, noir, sale qui hurlait en brandissant ses verges dans notre direction. — (Patrick Hilaire, Petit Guillaume : La veillée d'avant Noël, Éditions Le Manuscrit, 2005, p. 116)
    • Pas de Saint Nicolas, ni de père fouettard, ni de père Noël, la tante Arie remplaçait tous ces personnages de contes. Vieille femme au visage encore jeune, malgré les ans elle avait des pattes d’oies à la place de ses pieds. — (Corinne Potet, Recettes salées, sucrées au château de Villersexel, BoD/Books on Demand, 2012, p. 33)
  2. (Par extension) Homme sévère, au moins en apparence.
    • Il aime bien jouer les pères fouettards mais ne vous laissez pas intimider, en réalité, c’est une bonne pâte !
    • Il est assez facile d'imaginer cette enfance dépourvue de père, sevrée de tendresse maternelle, et dirigée par un père Fouettard. Claude a grandi sans affection ni commisération d’aucune sorte. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 38)
  3. (Par extension) (Péjoratif) Celui dont on nous menace mais qu’on ne doit pas craindre.
    • Les histoires de Père Fouettard de l’Ancien Testament répondaient à la nécessité d’obtenir d’un peuple puéril, par la terreur, ce que l’on jugeait sans doute ne pouvoir obtenir par le raisonnement. — (Jean Marestan, L’Éducation sexuelle, Éditions de la « Guerre Sociale », 1910)

Notes[modifier le wikicode]

Dans les pays où se fête, parfois même au sein des entreprises, la Saint Nicolas (le 6 décembre), le Père Fouettard est resté populaire. Ainsi il est toujours représenté dans le cortège de la Saint Nicolas qui défile dans les rues de Saint-Dié-des-Vosges.
Il est appelé Hans Trapp en Alsace, Zwarte Piet aux Pays-Bas et en Belgique flamande, on le nomme Ruprecht ou Knechtruprecht en Allemagne, Krampus en Autriche et Housecker au Luxembourg.
L’on trouve parfois l’usage d’une forme féminine mère fouettarde, souvent dans un autre registre de sens.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]