partir en biberine

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    La Biberine était autrefois le nom commercial d’une confiserie marseillaise créée dans les années 1920, constituée par une poudre de sucre aromatisée à la menthe, orange ou citron. À l’origine elle était contenue dans une sorte de cornet de papier dont on coupait la pointe pour l’en l’aspirer comme d’un biberon, d’où son nom mais le papier rapidement mouillé par la salive se décomposait et laissait échapper la poudre sur le visage et les vêtements des enfants.
    Ce désagrément a donné naissance à l’expression tomber ou partir en biberine qui signifie être réduit en poudre et par extension tomber en déconfiture, on peut le voir comme l’équivalent marseillais de partir en sucette dans d’autres régions.
    Pour pallier cet inconvénient, la « Biberine » fut plus tard vendue accompagnée d’un tube de réglisse destiné à être glissé dans le cornet pour faciliter l’aspiration de la poudre.

    Locution verbale [modifier le wikicode]

    partir en biberine \paʁ.ti.ʁ‿ɑ̃ bi.bʁin\ (se conjugue → voir la conjugaison de partir)

    1. (Familier) (Marseille) Être compromis ; partir en vrille ; partir en javelle.
      • C'était la période où le couple que je formais avec Jean-Marc partait en biberine au point que nous décidâmes d'un commun accord de vivre chacun de son côté. — (Ann Isilive, A tous ces animaux qui m'ont appris à vivre, Éditions Publibook, 2007, p. 30)
      • Les jeunes font bien la distinction en effet entre ceux d'entre eux qui sont encadrés, par leur famille et par diverses institutions, et ceux qui « partent en biberine », ne sont plus contrôlés ni contrôlables, et sont entrés dans une sorte de spirale (auto)destructrice. — (Fabien Labarthe, Démocratiser la culture multimédia ?: Usages et apprentissages en milieu populaire, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013, chap. 1)
      • Morgan l’avait un peu mauvaise, la gendarmerie partait peu à peu en biberine. Lui qui vivait et respirait gendarmerie acceptait avec difficulté la politique mise en œuvre depuis plusieurs années par la Direction, imposant des budgets peau de chagrin, […]. — (Max Bartcam, Ça flingue sur la Grande Boucle, Éditions Cairn, 2017, étape 6)

    Synonymes[modifier le wikicode]

    → voir partir en vrille

    Prononciation[modifier le wikicode]