partir en vrille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de partir, en et vrille.

Locution verbale [modifier le wikicode]

partir en vrille \paʁ.ti.ʁ‿ɑ̃ vʁij\ (se conjugue → voir la conjugaison de partir)

  1. (Sens propre) Être pris, en parlant d’un avion, dans une chute libre tournoyante.
  2. (Figuré) (Familier) Être pris dans une spirale incontrôlable et funeste.
    • C’est l’amateurisme qui fait que l’histoire peut partir en vrille ou tourner au génie. — (Dominique Pecquet, L’attaque des moules tueuses, Éditions Le Manuscrit, page 64)
  3. (Par extension) (Familier) Se dit d’une situation qui dégénère brutalement, parfois sans raison valable
    • Perceval : On s’est engueulés. Je lui ai dit qu’il était encore plus con que gros, alors il s’est foutu en rogne, comme quoi il est autant l’un que l’autre et puis c’est parti en vrille. — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre III, 2006, épisode Le Repos du guerrier II)
    • Tous les acteurs de la réunion, du syndic au président, en passant par les membres du conseil syndical et les autres copropriétaires, appréhendent les assemblées générales qui peuvent, de façon inopinée, partir en vrille, pousser des voisins à en venir aux mains ou à se déchaîner contre le syndic bouc émissaire. — (Isabelle Rey-Lefebvre , « Copropriétaires : pourquoi tant de haine ? », Le Monde. Mis en ligne le 5 avril 2019)

Synonymes[modifier le wikicode]

Être pris dans une spirale incontrôlable et funeste :

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]