vrille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Vrille, vrillé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) Du latin viticula (« cep de vigne, sarment »), diminutif de vitis (« vigne »). Le passage de l’ancien français vedile ou veile à la forme moderne avec un r s’explique mal : par épenthèse ou sous l’influence sémantique de virer.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vrille vrilles
\vʁij\
Une vrille de vigne-vierge (botanique)
Un outil vrille
Une vrille aérienne (aviation)

vrille \vʁij\ féminin

  1. (Botanique) Pousse filiforme, en spirale avec laquelle la vigne et d’autres plantes grimpantes s’attachent aux corps qui sont près d’elles.
    • On nous a, en effet, envoyé pour la détermination une liane caoutchoutifère congolaise pouvant atteindre une quinzaine de mètres de hauteur et dont les tiges, privées de vrilles, sont volubiles. — (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, volume 140, n° 1 à 13, 1905, page 516)
  2. Outil de fer terminé par une mèche hélicoïdale, qui sert à faire des trous dans le bois.
    • Percer un trou dans une planche avec la vrille.
    • — Vous avez bien une vrille, une grosse vrille ?… Donnez-moi une vrille !
      Vivement, Martine descendit à sa cuisine et rapporta l’outil demandé.
      — Comme ça, voyez-vous, nous ne ferons pas de bruit, reprit la vieille dame en se mettant à la besogne.
      — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre XIII)
  3. Fraise de dentiste.
    • Autrefois, chez le dentiste, j’adoptais une tactique. Tandis qu’il perçait ma dent avec sa vrille, je portais ma pensée ailleurs. Je m’absorbais dans la contemplation des volets de la maison d’en face. Mais la douleur m’interpellait : « Occupe-toi de moi ! Moi seule existe ! » — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, pages 134-135)
  4. (Figuré) Pénétration aiguë.
    • La vrille de son regard perçant me mettait mal à l’aise.
    • C’est qu’elle a des yeux qui vous entrent au cœur comme des vrilles. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Le jour de la foire, il avait fait connaissance d’une gamine de dix-sept ans, une pauvre fille quelconque, qui avait une drôle de petite figure et un regard en vrille. — (Georges Simenon, Les Demoiselles de Concarneau, Gallimard, 1936, réédition Folio, page 55)
  5. Mouvement, déplacement hélicoïdal.
    • L’avion fait une vrille dans le ciel.
    • (Gymnastique) Une vrille avant.
  6. (Désuet) (Populaire) Lesbienne.
    • Une vrille, à mon avis, est une femme qui n’a envie de creuser que les autres femmes. — (Jean Vautrin, En attendant l’eau chaude, dans le recueil Baby Boom, 1985, page 69)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe vriller
Indicatif Présent je vrille
il/elle/on vrille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je vrille
qu’il/elle/on vrille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
vrille

vrille \vʁij\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de vriller.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de vriller.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de vriller.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de vriller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de vriller.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • vrille sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg