passer à la trappe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De passer et trappe, « piège constitué d’un trou recouvert de branchage ou d’une bascule », mais aussi « panneau mobile obturant une ouverture dans un plancher ou un plafond » et en particulier « partie mobile servant à faire disparaitre subitement une personne sur la scène d’un théâtre », d’où le sens de cette expression.

Locution verbale [modifier le wikicode]

passer à la trappe \pa.se.ʁ‿a la tʁap\ transitif ou intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de passer)

  1. (Transitif) (Figuré) Oublier volontairement, supprimer. → voir sucrer (familier)
    • « L’objectif d’efficacité énergétique a été passé à la trappe par les États membres », a estimé l’eurodéputé Claude Turmes.
  2. (Intransitif) (Figuré) Être victime d’un oubli volontaire, disparaître, être supprimé.
    • Avec la baisse du pouvoir d’achat, le commerce équitable va-t-il passer à la trappe ?
    • La télé-redevance wallonne va passer à la trappe. — (La nouvelle Gazette, 06/11/2008)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]